L’histoire du modélisme

Les premiers modèles réduits apparaissent au cours années 1920 avec la volonté alors, de reproduire à une échelle moindre les prototypes des voitures, camions, chars, motos, les trains et bien sur les vélos, période glorieuse du cyclisme, les petits vélos peints du tour de France, des bateaux militaires ou de plaisance, des modèles anciens, des avions de tout type. Les matières utilisées étaient alors le métal, le bois légers, du papier et parfois de la soie. Aucun moteur pour des modèles aériens dynamiques, ces matériaux sommaires pour nous suffisaient à faire des courses de voitures miniaturisées pour les enfants, le tour de Franc, les petits plans d’eau étaient couvert de goélettes et du vol libre qui du reste était autorisé. Il fallait alors lancer son aéronef à la main et attendre qu’il revienne sur terre guidé par les seuls courants.

Ppur ces derniers, la problématique du vol fut résolue, avec l’apparition des premiers moteurs thermiques, les moteurs diesel, enfin il ne rmanquait plus  que la question de la commande à distance ou télécommande, celle ci fut vite solutionnée par l’invention d’émetteurs-récepteurs.

Les premiers émetteurs-récepteurs n’étaient autres que des émetteurs dit « bip-bip » à une ou deux voies aux fonctions extrêmement sommaires puisque les seules manœuvres possibles consistaient en trois injonctions : tourner à droite, tourner à gauche ou aller tout droit, mais quel succès et quel progrès technologique.

Après la seconde guerre mondiales, dans les années 50, les amateurs de modélisme voient l’apparition des émetteurs-récepteurs à fonctions proportionnelles qui permirent dès lors un pilotage beaucoup plus affiné de l’avion rc ou de l’helico rc, voire des bateaux et des sous marins miniatures.

Parallèlement à cette évolution des accessoires de radiocommande, l’on vit celle des matériaux et des bois comme le balsa (bois léger flottant cf : l’expédition du Son-tiki ), l’apparition des matériaux composites tels que la résine, le polyester, époxy et autre tissu de verre ont fait évoluer considérablement la conception, la technologie et bien sur les performances des modèles réduits.

L’ensemble de ces progrès aboutit à vulgariser le modelisme et à susciter l’intérêt d’un public plus large qui fut vite soucieux de parfaire ses connaissances et d’exhiber ses modèles. Une vague de concours, de meetings et d’expositions déferla alors à travers le monde. Les courses mini auto sur des circuits adaptés ont fait aussi beaucoup d’amateurs.

A l’heure actuelle, un nombre considérable de modèles sont miniaturisés et certains passionnés n’hésitent plus à les mettre en scène dans des expositions et descriptions aux détails minutieux. Il en va ainsi des passionnés de véhicules militaires qui reproduisent des scènes de guerre fictives ou ayant existé, ou des férus de modelisme ferroviaire qui reconstituent personnages, végétaux et équipements matériels à l’appui des scènes de gare ou des portions d’itinéraires ferroviaires.

Par ailleurs, les progrès techniques (moteur thermique ou moteur à réaction) occasionnent des performances jamais égalées qui attirent toujours plus de passionnés pouvant s’offrir ainsi un helico rc propice aux voltiges les plus folles ou une voiture rc qui peut atteindre allègrement les 300 km/h sur piste circulaire que vous pouvez retrouver et acheter sur le site model and co. On est loin désormais des petites voitures statiques miniatures que l’on collectionnait religieusement dans une belle boite en carton!

https://www.shop-modules.com https://www.atlantique-gestalt.com https://www.boudoirs-secrets.com https://www.lcsexycenter.fr https://www.arnoultperf.fr www.cap-oupas-cap.com www.shoppingwoman.fr www.le-jard.fr https://www.jyg-flagrance.com www.wafulillemolinel.com https://www.tourisme-pontlabbedarnoult.fr www.frivoliti.fr https://www.djemalingerie.com https://www.nuancecoquine.com https://www.sachet-repas-kit.com https://www.globalkitarrosagepiscine.com https://www.ma-souris-rose.com